Les panneaux solaires

panneaux photovoltaiques

Un dispositif doit capter l’énergie solaire, et le convertir en énergie électrique :

ce dispositif en question est le panneau solaire.

Les panneaux solaires captent plus précisément les photons (particules photoélectrique contenus dans le rayonnement solaire)

pour créer des mouvements avec les atomes de Bore et de Phosphore pour créer une différence de potentiel.

Les panneaux solaires sont fabriqués à base d’un élément aussi abondant que le carbone :

l’élément chimique qu’on appelle le Silicium, de symbole chimique Si.

Mais même avec autant d’abondance, c’est la fabrication de la plaque qui est requiert une technologie de pointe.

Le principe est d’avoir deux couches très fine, l’une dopée avec le Bore et l’autre avec le Phosphore.

On distingue trois types de couches : couches en Silicium monocristallin, couches en Silicium polycristallin et la dernière en Silicium amorphe (Panneaux solaires à couche mince).

Une cellule photovoltaïque est le plus petit générateur d’électricité, en interconnectant ces cellules,

on obtient un module photovoltaïque, et l’association interconnectée de ces modules donne les panneaux solaires.

panneaux

Les panneaux solaires sont fabriqués de manière à donner une valeur de courant précise,

pour vouloir en installer chez soi, la première étape est de faire un bilan énergétique de la consommation,

ceci pour ne pas sur ou sous dimensionné inutilement son installation.

La technologie la plus utilisée et la plus rentable est le Silicium monocristallin.

Les panneaux doivent être parfaitement éclairés, surtout de huit (08) heures à dix-sept (17) heures ;

les risques d’ombre entre ces créneaux sont à éviter pour garantir une efficacité optimale des panneaux.

Les panneaux doivent être orientés plein Sud et inclinés de 5° vers sa latitude (on peut avoir recours à une boussole pour repérer notre position actuelle).

Les plaques doivent aussi être installées au moins à trois (03) mètres du Sol, et fixées solidairement sur un support ;

le support ne doit pas être en contact direct avec le toit ou le lieu où l’on va mettre la plaque.

Même si les panneaux ont été fabriqués de manière à résister à l’eau, ou à divers risques de malpropreté,

il faut des maintenances et des nettoyages périodiques ;

par exemple si la poussière recouvre les panneaux, les photons auront du mal à pénétrer dans les cellules.

Leave a Reply